Search
Generic filters
Filter by content type
Avec avis clients

L’anarchiste qui s’appelait comme moi

Quand Pablo Martin Sanchez a tapé son nom sur internet, il ne s’attendait pas à trouver un homonyme anarchiste condamné à mort en 1924. Il ne lui en fallait pas plus pour piquer sa curiosité et chercher à découvrir qui était cet homme qui portait le même nom que lui.
Ce roman nous parle du monde anarchiste espagnol à Paris dans les années 20 et il nous offre un grand récit romanesque. Une écriture littéraire magnifique.

Extrait :


« Malgré tout, me limiter à raconter ce qui s’était passé en 1924 n’avait pas beaucoup de sens. D’autres l’avaient fait avant moi et en première ligne : par exemple Pio Baroja dans « La familia de Errotacho », écrit dans son bureau d’Itzea, dont les fenêtres donnent sur le chemin emprunté par les révolutionnaires dans la nuit du 6 au 7 novembre. Ce que je devais faire, c’était quelque chose que personne n’avait encore accompli : reconstituer la biographie de Pablo Martin Sanchez. Mais l’affaire ne s’annonçait pas simple, car si sa participation aux événements de Vera était bien documentée, on ne savait pas grand-chose de sa vie antérieure, sans doute parce qu’elle avait été aussi banale que celle de l’immense majorité des gens, même quand elle finit par paraître dans les journaux. En fait, une des rares informations que j’avais était qu’il était né à Baracaldo, et je décidai donc de commencer ma recherche par le commencement : l’état civil de cette ville. C’est là que je me rendis, par une pluvieuse matinée d’automne. »

Retrouvez le livre sur les tables de la librairie ou directement sur la boutique en ligne ici

Belle lecture ! Et n’hésitez pas à nous faire votre retour de lecture en commentaires.

Céline, votre libraire