Search
Generic filters
Filter by content type
Avec avis clients

La Traversée des mensonges

Un premier roman incisif sur la famille. Dans un dernier hommage, suite au décès du père de famille, cette famille corse décide d’ouvrir la boite de pandore en levant secrets familiaux et faux-semblants. A travers des dialogues corrosifs et en creusant la psychologie des personnages, Joseph Agostini nous livre un roman magnifique sur les liens du sang. Le livre est sélectionné pour le prix Hors Concours et le Festival du Premier roman. 

Extrait :

« Pour être émue, meurtrie, il ne faut pas se souvenir », pense-t-elle. Il faut occulter la vérité des êtres car sa souillure nous enlève le droit au chagrin. Pour dire « papa », « maman », pour aller dans les bras de ces personnes qui jouent ce rôle pour nous, et pas pour d’autres sous prétexte que nous sommes de leur sang, il faut oublier les raisons ignoblent qui sous-tendent cette histoire. Ils s’aiment à travers leurs enfants, les parents ! Et quand ils n’y parviennent pas, quand ils ne se reconnaissent pas dans leur progéniture, leurs yeux restent secs et ils ravagent la petite créature qu’y s’y mire.