Sept nouvelles sur l’impact du changement climatique sur nos vies, 7 odes à la nature, 7 raisons de passer un incroyable moment avec Antoine Desjardins. Des images magnifiques rodent dans votre tête après cette lecture. Je me souviens de cette description de phoques dont la tête dépasse de l’eau, du sens de l’observation et de la beauté du spectacle offert. Vous avez l’impression de le voir au moment même où vous le lisez.

Extrait :

La crise des coyotes était telle que la Ville avait dû organiser un point de presse d’urgence. Sur un podium, accompagnée de la mairesse, une charismatique porte-parole envoyait à gauche et à droite des sourires bienveillants. D’un ton posé et rassurant, elle expliquait que les coyotes ne représentent, en théorie, aucun danger pour les êtres humains, qu’ils en ont habituellement peur. Selon les spécialistes consultés, la multiplication des attaques était l’œuvre de quelques individus malades, et principalement celle d’individus humanisés. Habitués à notre présence et à nos activités, de plus en plus familiers avec l’environnement urbain, parfois nourris intentionnellement, les coyotes voyaient peu à peu leur crainte instinctive des humains se dissiper. Ainsi, certains rôdaient maintenant dans les parcs et les ruelles en plein jour, sans montrer aucun signe de nervosité ni se sauver lorsqu’on tentait de les effaroucher. La porte-parole enjoignait aussi les gens à cesser de prendre des selfies avec les coyotes fréquentant les parcs, cette pratique ayant donné lieu à quelques incidents regrettables, en plus de contribuer à instaurer une proximité indésirable avec ces animaux qui, même s’ils ne tuaient pratiquement jamais d’être humains, demeuraient imprévisibles et dangereux.

Retrouvez le livre sur les tables de la librairie ou directement sur la boutique en ligne ici

Belle lecture ! Et n’hésitez pas à nous faire votre retour de lecture en commentaires.

Céline, votre libraire