Search
Generic filters
Filter by content type
Avec avis clients

Premier roman de Fabrice Caro, connu notamment pour la BD « Zaï Zaï Zaï Zaï », « Figurec » nous plonge dans une histoire déjantée, drôle et rondement menée. La fin est très surprenante et l’auteur nous garde en haleine jusqu’au bout.

« L’enterrement de Pierre Giroud m’a énormément déçu, c’était une cérémonie sans réelle émotion. D’accord il y avait du monde, bien plus qu’à celui d’Antoine Mendez, Mais tout cela manquait de rythme, de conviction. Même la fille de Pierre Giroud – du moins celle que je supposais être la fille de Pierre Giroud – n’était pas très en verve. Elle hésitait en permanence entre une pudique retenue et des sanglots bruyants de qualité très médiocre. Le résultat était assez caricatural, sans nuances. La mère de Pauline Verdier, ça oui, ça c’était une vraie femme éplorée, toujours sur le fil, très présente, improvisant des envolées lyriques qui vous arrachaient des larmes, rien à voir avec la fille Giroud. Il faut souligner pour la défense de celle-ci que son père avait quatre-vingt-huit ans et que tout le monde dans son entourage attendait l’issue fatale d’un jour à l’autre – à la différence de Pauline Verdier qui s’est encastrée dans un platane en rentrant de discothèque. Mais ça n’excuse pas tout. »