Search
Generic filters
Filter by content type
Avec avis clients

ET QUELQUEFOIS J'AI COMME UNE GRANDE IDEE

14,50 

Auteur: KESEY/BOWDEN
Éditeur: LOUVERTURE
Date de parution: 20/10/2015
Code EAN: 9791090724228

Disponibilité: En stock

En stock

Catégorie

Description

Description :

« Magistral roman du défi que cette Grande idée qui, d’un bout à l’autre, grise et emporte le lecteur. » — Le Monde
« Roman spectaculaire et inoubliable, à la verve diabolique. » — Le Magazine littéraire
« On en ressort lessivé mais euphorique, comme nettoyé de tant de lectures médiocres. Inutile de chercher plus loin le livre de la rentrée. » — Marianne
« A mesure que l’intrigue prend forme et que « tombent les arbres », les personnages sortent de l’ombre, jaillissent en pleine lumière, presque aveuglants d’être si humains – parfois grandioses, parfois minables, jamais en paix. » — Le Canard enchainé

Alors que la grève installée à Wakonda étrangle cette petite ville forestière de l’Oregon, un clan de bûcherons, les Stampers, bravent l’autorité du syndicat, la vindicte populaire et la violence d’une nature à la beauté sans limite. Mené par Henry, le patriarche incontrôlable, et son fils, l’indestructible Hank, les Stampers serrent les rang… Mais c’est sans compter sur le retour, après des années d’absence, de Lee, le cadet introverti et toujours plongé dans les livres, dont le seul dessein est d’assouvir une vengeance. Au-delà des rivalités et des amitiés, de la haine et de l’amour, Ken Elton Kesey (1935-2001), auteur légendaire de Vol au-dessus d’un nid de coucou, réussit à bâtir un roman époustouflant qui nous entraîne aux fondements des relations humaines. C’est Faulkner. C’est Dos Passos. C’est Truman Capote et Tom Wolfe. C’est un chef-d’œuvre.

4e de couverture :

« Magistral roman du défi que cette Grande idée qui, d’un bout à l’autre, grise et emporte le lecteur. » — Le Monde
« Roman spectaculaire et inoubliable, à la verve diabolique. » — Le Magazine littéraire
« On en ressort lessivé mais euphorique, comme nettoyé de tant de lectures médiocres. Inutile de chercher plus loin le livre de la rentrée. » — Marianne
« A mesure que l’intrigue prend forme et que « tombent les arbres », les personnages sortent de l’ombre, jaillissent en pleine lumière, presque aveuglants d’être si humains – parfois grandioses, parfois minables, jamais en paix. » — Le Canard enchainé

Alors que la grève installée à Wakonda étrangle cette petite ville forestière de l’Oregon, un clan de bûcherons, les Stampers, bravent l’autorité du syndicat, la vindicte populaire et la violence d’une nature à la beauté sans limite. Mené par Henry, le patriarche incontrôlable, et son fils, l’indestructible Hank, les Stampers serrent les rang… Mais c’est sans compter sur le retour, après des années d’absence, de Lee, le cadet introverti et toujours plongé dans les livres, dont le seul dessein est d’assouvir une vengeance. Au-delà des rivalités et des amitiés, de la haine et de l’amour, Ken Elton Kesey (1935-2001), auteur légendaire de Vol au-dessus d’un nid de coucou, réussit à bâtir un roman époustouflant qui nous entraîne aux fondements des relations humaines. C’est Faulkner. C’est Dos Passos. C’est Truman Capote et Tom Wolfe. C’est un chef-d’œuvre.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “ET QUELQUEFOIS J’AI COMME UNE GRANDE IDEE”

Partagez ce livre :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Imprimer