Search
Generic filters
Filter by content type
Avec avis clients

LES COMPLOTISTES

16,95 

Auteur: ERRE FABRICE
Éditeur: DUPUIS
Date de parution: 02/10/2020
Code EAN: 9791034738120

Disponibilité: En stock

En stock

Catégorie

Description

Description :

Kevin_Néo51 a choisi de prendre une option un peu chelou, pour sa 3e… Il va intégrer « Les gardiens de la vérité », une organisation complotiste cherchant à dénigrer les autres organisations complotistes en révélant leurs mensonges. Caché dans une cave du collège, il va donc suivre les cours de Patrick_Mulder427, un prof totalement parano qui va tout lui révéler au sujet de l’assassinat de Kennedy, des Reptiliens ou encore du plan secret de la prof d’anglais pour dominer le monde. Mais Kevin va également apprendre à bâtir une rumeur, ou à repérer les fake news… Autant de savoirs précieux que l’ado va pouvoir utiliser pour mener à bien son plan secret à lui : séduire Célia-Nessa, la plus belle fille du collège…

Notes Biographiques :

Fabrice Erre, né le 4 septembre 1973 à Perpignan, démarre son parcours dans la bande dessinée par la lecture compulsive des classiques de la franco-belge que collectionne son père. Il s’initie ainsi à « Gaston Lagaffe », « Lucky Luke », « Spirou », « Tintin » ou encore « Astérix ». Son frère Jean-Marcel, abonné au Journal Spirou, vient parfaire cette excellente éducation. A l’adolescence, Fabrice découvre le Fluide glacial de Gotlib, Edika et Goossens (où débarque alors un certain Blutch) avant d’essuyer un nouveau choc avec les premières publications de l’Association. Outre sa passion de la lecture, le jeune Fabrice a aussi celle du dessin. Autodidacte passionné, il prend quelques cours avec Loro, un ancien de Pilote qui l’encourage à participer à des concours de dessins. Fabrice Erre décroche ainsi en1991 un Écureuil d’or, trophée scolaire décerné par le Festival d’Angoulême. En 1995, il remporte un prix à un concours organisé par Fluide glacial, qui publie sa première planche. Malgré ces succès précoces, Fabrice Erre ne se dirige pas pour autant vers les métiers de la bande dessinée, parachevant d’abord des études d’histoire, une agrégation mais aussi une thèse consacrée à la presse satirique aux XVIIIème et XIXème siècles. Il se consacre ensuite à l’enseignement de l’histoire dans un lycée montpelliérain. Le dessin fait toutefois encore partie de ses grands plaisirs, puisqu’il propose de temps en temps des projets d’albums ? refusés ? à des éditeurs. C’est en 2005 que 6 pieds sous terre accepte un de ses fameux projets envoyé en… 1999. Avec la publication de « Démonax », Fabrice rencontre une vraie famille d’auteurs (Fabcaro, Gilles Rochier, B-gnet…) et entame dès lors un parcours éditorial riche et régulier. S’ensuivent Le roux (2007), La mécanique de l’angoisse (2011), puis Z comme Don Diego, (Dargaud, 2012), épatante parodie de Zorro réalisée avec son complice Fabcaro. Le duo récidive sur Mars ! (2014), récit de conquête martienne à l’humour complètement lunaire. Cette même année, Fabrice Erre publie « Une année au lycée », irrésistible chronique inspirée de son quotidien d’enseignant. La série, qui connaîtra 3 tomes, est également publiée en billets sur un blog à succès hébergé par Le monde. Fabrice propose ensuite la psychanalyse de deux dictateurs dans Madumo (2015,Vide Cocagne) et Guide sublime (2015, Dargaud). Il s’attaque alors, sur un dessin de Sylvain Savoia, à la série « Le fil de l’Histoire (raconté par Ariane & Nino) », où son sens de l’humour et de la pédagogie fait merveille dans l’art de la vulgarisation historique. 15 petits albums – accessible dès l’âge de 6 ans – sont déjà parus chez Dupuis, s’attirant les louanges des journalistes, enseignants et lecteurs de tous âges. Devenu l’un des piliers du Journal Spirou, où il réalise l’édito en compagnie de Fabcaro, Fabrice y cosigne également avec ce dernier « Walter Appleduck », western parodique et cartoonesque en diable. Deux tomes de la série sont déjà parus aux Éditions Dupuis (2019 et 2020). En 2020 il sort Coluche président ! (Fluide glacial), une uchronie où le célèbre humoriste a gagné la Présidentielle de 1981 ! Le scénario est cosigné par son frère Jean-Marcel. Une manière pour Fabrice Erre de remercier son aîné de lui avoir prêté son Spirou pendant leurs jeunes années ? Il est thésard, agrégé d’Histoire et enseignant au lycée. Ça fait super sérieux, hein ? Sauf que Fabrice Erre possède en lui des trésors de drôlerie, qu’il développe dans des séries aussi réjouissantes que Une année au lycée, Z comme Don Diego (avec Fabcaro) ou « Walter Appleduck » (avec Fabcaro itou). Mais ce brillant autodidacte n’oublie pas d’être utile puisqu’on lui doit aussi (avec Sylvain Savoia) « Le fil de l’Histoire (raconté par Ariane & Nino) », remarquable exercice de vulgarisation historique accessible dès l’âge de 6 ans et paraissant aux Éditions Dupuis. Fabrice Erre, né le 4 septembre 1973 à Perpignan, démarre son parcours dans la bande dessinée par la lecture compulsive des classiques de la franco-belge que collectionne son père. Il s’initie ainsi à « Gaston Lagaffe », « Lucky Luke », « Spirou », « Tintin » ou encore « Astérix ». Son frère Jean-Marcel, abonné au Journal Spirou, vient parfaire cette excellente éducation. A l’adolescence, Fabrice découvre le Fluide glacial de Gotlib, Edika et Goossens (où débarque alors un certain Blutch) avant d’essuyer un nouveau choc avec les premières publications de l’Association. Outre sa passion de la lecture, le jeune Fabrice a aussi celle du dessin. Autodidacte passionné, il prend quelques cours avec Loro, un ancien de Pilote qui l’encourage à participer à des concours de dessins. Fabrice Erre décroche ainsi en1991 un Écureuil d’or, trophée scolaire décerné par le Festival d’Angoulême. En 1995, il remporte un prix à un concours organisé par Fluide glacial, qui publie sa première planche. Malgré ces succès précoces, Fabrice Erre ne se dirige pas pour autant vers les métiers de la bande dessinée, parachevant d’abord des études d’histoire, une agrégation mais aussi une thèse consacrée à la presse satirique aux XVIIIème et XIXème siècles. Il se consacre ensuite à l’enseignement de l’histoire dans un lycée montpelliérain. Le dessin fait toutefois encore partie de ses grands plaisirs, puisqu’il propose de temps en temps des projets d’albums ? refusés ? à des éditeurs. C’est en 2005 que 6 pieds sous terre accepte un de ses fameux projets envoyé en… 1999. Avec la publication de « Démonax », Fabrice rencontre une vraie famille d’auteurs (Fabcaro, Gilles Rochier, B-gnet…) et entame dès lors un parcours éditorial riche et régulier. S’ensuivent Le roux (2007), La mécanique de l’angoisse (2011), puis Z comme Don Diego, (Dargaud, 2012), épatante parodie de Zorro réalisée avec son complice Fabcaro. Le duo récidive sur Mars ! (2014), récit de conquête martienne à l’humour complètement lunaire. Cette même année, Fabrice Erre publie « Une année au lycée », irrésistible chronique inspirée de son quotidien d’enseignant. La série, qui connaîtra 3 tomes, est également publiée en billets sur un blog à succès hébergé par Le monde. Fabrice propose ensuite la psychanalyse de deux dictateurs dans Madumo (2015,Vide Cocagne) et Guide sublime (2015, Dargaud). Il s’attaque alors, sur un dessin de Sylvain Savoia, à la série « Le fil de l’Histoire (raconté par Ariane & Nino) », où son sens de l’humour et de la pédagogie fait merveille dans l’art de la vulgarisation historique. 15 petits albums – accessible dès l’âge de 6 ans – sont déjà parus chez Dupuis, s’attirant les louanges des journalistes, enseignants et lecteurs de tous âges. Devenu l’un des piliers du Journal Spirou, où il réalise l’édito en compagnie de Fabcaro, Fabrice y cosigne également avec ce dernier « Walter Appleduck », western parodique et cartoonesque en diable. Deux tomes de la série sont déjà parus aux Éditions Dupuis (2019 et 2020). En 2020 il sort Coluche président ! (Fluide glacial), une uchronie où le célèbre humoriste a gagné la Présidentielle de 1981 ! Le scénario est cosigné par son frère Jean-Marcel. Une manière pour Fabrice Erre de remercier son aîné de lui avoir prêté son Spirou pendant leurs jeunes années ? Il est thésard, agrégé d’Histoire et enseignant au lycée. Ça fait super sérieux, hein ? Sauf que Fabrice Erre possède en lui des trésors de drôlerie, qu’il développe dans des séries aussi réjouissantes que Une année au lycée, Z comme Don Diego (avec Fabcaro) ou « Walter Appleduck » (avec Fabcaro itou). Mais ce brillant autodidacte n’oublie pas d’être utile puisqu’on lui doit aussi (avec Sylvain Savoia) « Le fil de l’Histoire (raconté par Ariane & Nino) », remarquable exercice de vulgarisation historique accessible dès l’âge de 6 ans et paraissant aux Éditions Dupuis. Né le 24 novembre 1978 à Landivisiau (29), Jorge Bersntein est membre du club très fermé des humoristes francophones bretons nommés Jorge Bernstein. Il suit des études de sociologie avant de se consacrer à l’écriture de scénarios de bande dessinée, média par lequel il entend exercer ses connaissances (et son humour) via une observation décalée de ses semblables. Dessinateur ultra médiocre, Bernstein trouve également dans l’écriture l’occasion de rencontrer des autrices et auteurs formidables ! En 2013, Jorge Bernstein intègre la rédaction du mythique Fluide glacial où il prodiguera rédactionnels épatants*, animations délirantes* et scénarios révolutionnaires*. A partir de 2015, il sévit au sein du Journal Spirou, où il distillera scénarios hilarants* et messages désopilants* faisant la part belle au détournement, à l’absurde et aux jeux de mots approximatifs. Frontman du groupe rock pioupioufuckers et professeur autoproclamé, Berstein sillone parallèlement France et Belgique afin d’y présenter l’étude intitulée La conférence du gag. Parallèlement au parallèlement précédemment cité, il signe tout un tas d’albums avec des auteurs incrooooooyables. On doit ainsi à Jorge Bernstein, sur un dessin de Pluttark, les gags de Flic&Fun (avec des flics ripoux) et Fastfoode (avec des burgers pourris). Toujours chez Fluide glacial, Jorge sort Star Fixion, où il raconte avec Obion comment Star Wars aurait pu devenir un film X. Il est également, chez le même éditeur, le scénariste de la série Les Supères, où les plus grands super-héros font face au plus grand des défis : l’éducation de leurs enfants. Le dessin est signé Thibault Soulcié, par ailleurs redoutable dessinateur de presse. En 2020, les Éditions Dupuis publient Les Complotistes, album co-réalisé avec Fabrice Erre (Walter Appelduck, Ariane et Nino). Les deux compères, en suivant les cours d’un prof de lycée spécialisé dans le complot, y décryptent avec humour et culture des légendes urbaines, fake news et autres approximations historiques, s’attirant l’inimitié des illuminatis, platistes et reptiliens. Certains prétendront que tous ces albums sont la preuve que Bernstein participe à un plan secret visant à faire mourir de rire l’humanité. Ils n’ont peut-être pas tort. Véritable mitrailleuse à gags, Jorge Bernstein crible d’humour les pages du Journal Spirou et de Fluide glacial avec une régularité de métronome. Preuves en sont les scénarios d’albums aussi réussis que Flic&Fun et Fastefoode (avec Pluttark), Star Fixion (avec Obion) ou Les Supères (avec Soulcié). Pour les éditions Dupuis, Bernstein s’est associé à Fabrice Erre pour cosigner Les complotistes, entreprise jubilatoire de décryptage des mensonges reptiliens, platistes et illuminatis ! *Selon un sondage réalisé auprès des membres exclusifs de son club très fermé. Né le 24 novembre 1978 à Landivisiau (29), Jorge Bersntein est membre du club très fermé des humoristes francophones bretons nommés Jorge Bernstein. Il suit des études de sociologie avant de se consacrer à l’écriture de scénarios de bande dessinée, média par lequel il entend exercer ses connaissances (et son humour) via une observation décalée de ses semblables. Dessinateur ultra médiocre, Bernstein trouve également dans l’écriture l’occasion de rencontrer des autrices et auteurs formidables ! En 2013, Jorge Bernstein intègre la rédaction du mythique Fluide glacial où il prodiguera rédactionnels épatants*, animations délirantes* et scénarios révolutionnaires*. A partir de 2015, il sévit au sein du Journal Spirou, où il distillera scénarios hilarants* et messages désopilants* faisant la part belle au détournement, à l’absurde et aux jeux de mots approximatifs. Frontman du groupe rock pioupioufuckers et professeur autoproclamé, Berstein sillone parallèlement France et Belgique afin d’y présenter l’étude intitulée La conférence du gag. Parallèlement au parallèlement précédemment cité, il signe tout un tas d’albums avec des auteurs incrooooooyables. On doit ainsi à Jorge Bernstein, sur un dessin de Pluttark, les gags de Flic&Fun (avec des flics ripoux) et Fastfoode (avec des burgers pourris). Toujours chez Fluide glacial, Jorge sort Star Fixion, où il raconte avec Obion comment Star Wars aurait pu devenir un film X. Il est également, chez le même éditeur, le scénariste de la série Les Supères, où les plus grands super-héros font face au plus grand des défis : l’éducation de leurs enfants. Le dessin est signé Thibault Soulcié, par ailleurs redoutable dessinateur de presse. En 2020, les Éditions Dupuis publient Les Complotistes, album co-réalisé avec Fabrice Erre (Walter Appelduck, Ariane et Nino). Les deux compères, en suivant les cours d’un prof de lycée spécialisé dans le complot, y décryptent avec humour et culture des légendes urbaines, fake news et autres approximations historiques, s’attirant l’inimitié des illuminatis, platistes et reptiliens. Certains prétendront que tous ces albums sont la preuve que Bernstein participe à un plan secret visant à faire mourir de rire l’humanité. Ils n’ont peut-être pas tort. Véritable mitrailleuse à gags, Jorge Bernstein crible d’humour les pages du Journal Spirou et de Fluide glacial avec une régularité de métronome. Preuves en sont les scénarios d’albums aussi réussis que Flic&Fun et Fastefoode (avec Pluttark), Star Fixion (avec Obion) ou Les Supères (avec Soulcié). Pour les éditions Dupuis, Bernstein s’est associé à Fabrice Erre pour cosigner Les complotistes, entreprise jubilatoire de décryptage des mensonges reptiliens, platistes et illuminatis ! *Selon un sondage réalisé auprès des membres exclusifs de son club très fermé.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “LES COMPLOTISTES”

Partagez ce livre :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer